Podcasts d’avocats : nouveau canal marketing à exploiter en 2020

Les podcasts d'avocats ont pris de l'ampleur en 2018 et 2019. Cela dit, nous sommes encore aux tout premiers stades de la révolution audio dans le marketing pour cabinets d'avocats et vous pouvez encore rattraper le train en cours de route.

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Podcasts d'avocats
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on whatsapp

Cultiver une réputation de leader d’opinion est la meilleure forme de marketing pour un cabinet d’avocats, car elle permet de créer une relation crédible et authentique avec les prospects et de les rencontrer là où ils se trouvent, c’est-à-dire en ligne, en train de chercher des solutions aux défis juridiques qu’ils rencontrent. Grâce à ce leadership d’opinion, les avocats génèrent des opportunités de développement business car ils restent constamment à l’esprit de leurs clients potentiels.

L’une des conditions préalables pour devenir leader d’opinion est d’avoir une plateforme pour partager ses idées. Traditionnellement, ce rôle a été attribué aux conférences. Depuis plusieurs années les sites internet des cabinets et les blogs ont pris le relais. Aujourd’hui, les avocats construisent de nouvelles plateformes innovantes utilisant le marketing vidéo et audio. Les podcasts d’avocats, en particulier, ont pris de l’ampleur en 2018 et 2019. Cela dit, nous sommes encore aux tout premiers stades de la révolution audio dans le marketing pour cabinets d’avocats et vous pouvez encore rattraper le train en cours de route.

Si votre cabinet d’avocats produit ou souhaite produire du contenu pour devenir leader d’opinions, il devrait envisager de lancer un podcast.

Pourquoi mon cabinet d’avocats devrait-il produire des podcasts ?

La production de podcasts est spécialement adaptée au métier d’avocat. Voici pourquoi :

  1. Les avocats n’ont pas le temps d’écrire. Soyons honnêtes : la plupart des avocats voient l’écriture comme une torture et un exercice long et périlleux. Il est plus difficile de se motiver à écrire un article et chercher ses mots, plutôt que de brancher son micro et de présenter ses idées à l’oral
  2. Les avocats sont trop minutieux lorsqu’ils écrivent : cela vient surement des exigences du métier lui-même, la précision dans les termes étant essentielle. Dans la production du contenu audio, le style d’expression peut être beaucoup plus libre, voire décontracté. Cela apporte au podcast un côté vivant et permet de sortir d’une simple lecture de script
  3. Les avocats sont prédisposés à la communication de part leur métier : ils sont amenés à transmettre leur savoir à longueur de journée avec des clients, au tribunal ou en conférences. Pourquoi ne pas mettre cette qualité au profit de la communication digitale de son propre cabinet ?

L’avantage des podcasts d’avocats par rapport à d’autres types de contenu

Le premier et principal atout qu’offre les podcasts est de pouvoir toucher votre public cible, même quand celui-ci n’est pas « connecté » ou l’est de manière passive. Explications : si vous écoutez des podcasts, vous remarquerez que l’écoute peut souvent se combiner à une autre activité. Vous écoutez votre podcast favori en voiture, dans le métro ou en salle de sport. Cette possibilité de toucher votre client potentiel même en dehors de ses heures passées sur Linkedin, Youtube ou sur tout autre plateforme de distribution de contenus b2b, augmente vos chances de le convertir en client.

D’autres raisons s’y ajoutent :

Peu de concurrence

Contrairement à d’autres supports de communication comme les articles de blogs ou même la production vidéo, la concurrence n’y est pas encore trop rude. C’est le moment de s’embarquer pour l’aventure et faire valoir sa place.

Le gain de temps

Le podcast est le type de contenu qui nécessite le moins de temps : si vous êtes un avocat occupé (et vous l’êtes surement) qui souhaite créer plus de contenu pour votre cabinet, vous pouvez facilement créer un épisode de podcast de 30 minutes par semaine en une heure (en supposant que vous externalisez certains aspects de la production). À l’inverse, un article de blog entièrement développé prend souvent trois à quatre heures pour être écrit et édité.

Le podcast d’avocat est personnel

L’écrit n’est pas aussi résonnant au niveau interpersonnel que l’audio. Quand quelqu’un entend votre voix, vos réflexions, votre sens de l’humour et votre passion dans un podcast, il forme une connexion plus profonde avec vous qu’il ne le ferait en lisant simplement quelque chose que vous avez écrit. Plus vous pouvez vous connecter facilement avec votre public cible, plus ce sera bénéfique pour le développement de votre cabinet.

Lancer un podcast d’avocat en 6 étapes

1/ Choisissez une niche

La première étape consiste à établir et à documenter votre stratégie de podcasting. Comme dans toute création de stratégie de marketing de contenu, il faut commencer définir clairement l’audience ciblée. Bien que votre intuition puisse vous orienter vers un public aussi large que possible, notre conseil est de définir la plus petite des audiences (audience de niche) et produire du contenu ultra-qualitatif pour celle-ci.

L’objectif n’est pas d’amasser un large public d’auditeurs occasionnels peu engagés avec votre contenu, mais plutôt de privilégier la qualité à la quantité des personnes qui vous écouteront régulièrement. Il s’agit d’attirer des auditeurs dévoués, dans un domaine étroit mais rempli de sujets spécifiques, dans lesquels vous pouvez vous positionner de manière crédible en tant que véritable expert et leader d’opinion. Rappelez-vous qu’il s’agit d’une initiative de développement commercial de votre cabinet d’avocats, et non d’un concours de popularité.

Une fois la niche déterminée, les étapes suivantes seront plus faciles à mettre en oeuvre. Vous n’aurez aucun mal à trouver des sujets de podcasts d’avocats, car vous saurez exactement quelles problématiques juridiques cette audience de niche rencontre au quotidien. De même, il sera naturel de promouvoir votre podcast auprès des décideurs de la niche, que vous vous identifierez plus facilement. Si votre audience est mal définie ou si elle est trop large, vous ferez face à une concurrence et un scepticisme accru des utilisateurs et bien plus encore de difficultés à décrocher le titre de leader d’opinion.

Bien que votre intuition puisse vous orienter vers un public aussi large que possible, notre conseil est de définir la plus petite des audiences et produire du contenu ultra-qualitatif pour celle-ci

2/ Créez un calendrier de production

Une fois que vous avez défini à qui s’adresse votre podcast d’avocat et les sujets juridiques qui les préoccupent, vous pouvez commencer à créer une stratégie de contenu qui répondra aux questions auxquelles vos auditeurs doivent faire face.

Commencez par créer une liste de questions que vous pensez que ces personnes se posent ou définissez les problèmes qu’elles cherchent à résoudre. Pour faciliter la tâche, commencez par noter les questions que vos clients posent lors de vos rendez-vous ou par e-mail. De cette façon, vous construirez une communauté fidèle autour de votre podcast, qui reviendra au fil des épisodes pour en savoir plus. Ensuite, hiérarchisez les éléments de la liste du mieux que vous le pouvez. Les cinq premiers arrivés en haut de la liste, seront les sujets de vos cinq premiers épisodes. Si vous n’avez vraiment pas d’idées pour les premiers épisodes, vous pouvez commencer par « recycler » le contenu que vous avez déjà produit à l’écrit en le transformant en podcast.

3/ Définissez le format et la fréquence du podcast

  • Format : Vais-je interviewer des invités ? Est-ce qu’un hôte m’interviewe ? Dois-je caster en solo ? Nous mettons généralement en garde contre le podcasting solo, car être la seule voix sur un microphone est compliqué. En règle générale, nous encourageons un format conversationnel, avec deux personnalités ou plus à la fois – que ce soit vous et un autre avocat ou vous et un invité (qui peut être un prospect que vous pouvez inviter à l’émission !)
  • Fréquence : À quelle fréquence pouvez-vous dégager du temps pour enregistrer un épisode par mois? Généralement, les professionnels occupés peuvent au moins le faire tous les mois, mais pas plus d’une fois par semaine. Quelque part dans cette plage, vous trouverez la fréquence qui vous convient. Mais, quoi que vous choisissiez, respectez l’engagement que vous avez pris envers votre public !
  • Architecture des épisodes : déterminez une durée prévue pour chaque épisode et respectez-la également. Soyez honnête avec le public que vous cherchez à cibler en termes de temps que cette personne probablement occupée, sera prête à consacrer à votre podcast. 30 minutes d’enregistrement sont un bon point de départ, cela correspond à peu près à la durée typique d’un trajet pour le bureau.

SI vous décidez d’organiser des interviews, vous pouvez interviewer :

  • le client que vous avez toujours rêvé d’avoir : vous l’invitez à faire partie de votre podcast d’avocat afin de parler des problématiques du secteur dans lequel il est impliqué. Subtilement, vous obtenez un contact très chaud avec ce prospect : vous avez la possibilité de communiquer avec. Tout ce qu’il doit vous offrir c’est un peu de son temps
  • un confrère : celui-ci saura par exemple apporter un regard neuf à la une problématique du point de vue de son expertise juridique
  • une personne de l’éco-système juridique qui a une approche innovante du métier : les avocats fondateurs de legaltechs, avocats augmentés, d’autres avocats faisant du legal design etc
  • personnes de métiers connexes : expert-comptables ou notaires sauront certainement apporter une plus-value supplémentaire au sujet que vous éclairez
podcast-d'avocat

4/ Investissez dans le matériel nécessaire

En fonction du format que vous avez prévu pour votre podcast d’avocats, vous devrez faire des investissements différents en matériel et éventuellement en logiciel, pour produire votre podcast de la manière la plus professionnelle possible. N’oubliez pas que ce podcast d’avocat est l’expression de votre marque et celle de votre cabinet :

  • Microphone : Bien que vous puissiez trouver des moyens « gratuits » pour obtenir une entrée audio dans un logiciel d’édition, nous encourageons fortement les podcasteurs à acheter un bon microphone. Il n’est même pas nécessaire que ce soit un microphone professionnel utilisé dans les studios d’enregistrement. Mais pour 50-150 €, vous pouvez trouver des micros au son décent qui s’intègrent aux ports USB de votre ordinateur, ou des microphones de bonne qualité que vous pouvez utiliser pour des enregistrements en direct (par exemple, dans une salle de conférence).
  • Table de mixage : Encore une fois, en fonction de vos décisions de format établies précédemment, vous devrez probablement interviewer des invités ou mener une conversation avec un co-hôte. Dans ce cas, prévoyez d’investir dans une table de mixage à quatre ou six canaux avec capacité d’interface USB.
  • Logiciel d’édition : si vous êtes sur une plateforme Mac, le logiciel Garage Band fourni avec votre ordinateur offre plus que suffisamment de capacités d’édition pour produire et publier votre podcast. Il existe également d’autres options gratuites ou à faible coût pour les utilisateurs non Apple, comme Audacity.

5/ Investissez dans le branding de votre podcast d’avocat

Un podcast est tout aussi important que tout autre support de communication que votre cabinet lancera sur le marché et doit être considéré comme tel. Ne négligez surtout pas les bases du branding qui vous aideront à le positionner et à le promouvoir correctement :

  • Trouvez un nom : vous devez non seulement créer un nom unique, à la fois descriptif et séduisant pour votre podcast d’avocat, mais vous assurez également que vous allez créer quelque chose de distinctif sur le marché. Lorsque vous établirez votre liste de noms possibles, effectuez une recherche dans les podcasts Apple pour vous assurer que les noms ne sont pas déjà pris et qu’il n’y ait personne d’autre avec un nom similaire
  • Choisissez un nom de domaine : l’excellent moyen de promouvoir votre podcast est de le promouvoir en tant qu’entité distincte de votre cabinet (marque ombrelle). Pour cela, choisissez un nom de domaine qui portera le nom du podcast (c’est également un atout pour le référencement naturel pour un cabinet d’avocats)
  • Travaillez sur l’image de marque : vous aurez également besoin de penser à des éléments d’identité graphique, comme un logo et un code couleur. Une fois que vous avez défini l’image qui correspond au ton et au message de votre podcast, déclinez l’identité graphique pour la photo de profil du podcast ainsi que la photo de couverture (aussi bien pour les plateformes d’hébergement que pour les réseaux sociaux).

6/ Hébergez et diffusez votre contenu

  • Hébergement : une fois enregistrés, vos fichiers audio devront vivre quelque part dans un endroit qui peut générer un flux RSS pour les plateformes de podcasts (tels que les Apple Podcasts et Google Play), qui vont extraire et publier votre contenu automatiquement. Les sites web WordPress peuvent être configurés avec des plugins pour accueillir l’hébergement d’un podcast par exemple. Les hébergeurs tiers pourront également héberger votre podcast : gratuitement (Anchor) ou à peu de frais (Podbean, Soundcloud et autres).
  • Diffusion : afin de diffuser vos podcasts sur les plateformes de diffusion, vous allez devoir créer et configurer les comptes Appel Podcasts et Google Play. Une fois configuré, vous connecterez votre flux RSS ou la plateforme où votre podcast est hébergé et le tour est joué ! – votre podcast est disponible pour que les auditeurs puissent l’entendre, le télécharger et s’y abonner. D’autres applications de podcasting populaires, telles que Spotify, récupèrent automatiquement les podcasts diffusés par Apple et Google.

J’ai crée mon podcast d’avocat, que faire après ?

Une fois le podcast crée, vous devez prendre des mesures pour augmenter l’audience et à la perpétuer. Pour cela vous devez :

  • Promouvoir votre podcast sur les réseaux sociaux et annoncer de nouveaux épisodes au fur et à mesure de leur mise en ligne.
  • Utiliser les canaux de marketing existants de votre cabinet d’avocats pour attirer l’attention sur votre contenu (site web de votre cabinet et la newsletter principalement)
  • Trouver des opportunités de promotion en dehors des plateformes de diffusion de podcasts. Vous vous souvenez de cette audience étroitement définie que vous avez identifié précédemment ? Recherchez les médias vers lesquels cette audience afflue. Renseignez-vous sur les possibilités de présenter ou de promouvoir vos podcasts via ces canaux. Si votre contenu est ciblé sur une niche et fournit légitimement une expertise et des informations sur le sujet, les influenceurs de l’industrie seront prêts à partager votre podcast
  • Faites de votre podcast un canal de développement commercial pour votre cabinet. Vous cherchez à élargir votre réseau et nouer un dialogue avec une personne importante et difficilement atteignable de votre secteur ? Invitez-le à être invité sur votre podcast. C’est une invitation qui ne restera probablement pas sans réponse !

Bonus : Nos 5 conseils pratiques pour réussir votre podcast d’avocat :

  1. Commencez avec des podcasts thématiques afin de valider le concept, avant d’envisager de vous engager dans le temps et produire des podcasts épisodiques
  2. Enregistrez plusieurs épisodes à la fois. Il est plus simple d’organiser une session d’enregistrement de 3 heures tous les mois, plutôt que chercher un créneau de 30 minutes toutes les semaines
  3. Définissez au-préalable l’équipe qui validera le script, puis le podcast final. Plus il y a d’intervenants, plus il s’avérera compliqué de valider le projet et de le sortir à temps. Il faut penser au processus de validation dès la conception du podcast.
  4. Créez une cadence et essayez de s’y coller. Par exemple, fixez dans votre agenda un rendez-vous tous les premiers vendredi du mois à 10h pour enregistrer les épisodes
  5. Toujours accompagnez votre podcast d’un texte sur votre site : vous pouvez soit y mettre la table des matières soit la retranscription complète du podcast afin de permettre aux personnes qui ne souhaitent pas ou ne peuvent pas écouter votre podcast, de profiter tout de même du contenu que vous avez produit

Si vous n’êtes toujours pas convaincu par la pertinence de produire des podcasts d’avocats, l’infographie suivante parle d’elle-même :

2019 Podcast Statistics
Source : https://www.podcastinsights.com/podcast-statistics/


Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on telegram
Share on whatsapp
Daria Kyan

Daria Kyan

Lire aussi
menu
Parlons de votre projet
Say Hello !